Acupuncture Auriculaire


Reconnu mondialement comme le « père de l’Auriculothérapie », le Dr. Paul Nogier s’est impliqué dans la recherche médicale scientifique. Médecin généraliste, il pratiquait particulièrement l’Acupuncture, la psychothérapie, l’homéopathie et la médecine manuelle. La maîtrise de ces techniques l’a conduit en 1951 à découvrir l’Auriculothérapie, puis une dizaine d’années plus tard à développer l’Auriculomédecine. Les résultats des travaux de Paul Nogier sont aujourd’hui bien connus, enseignés et utilisés en Europe, aux Etats-Unis et même en Chine où est née l’Acupuncture.

Les découvertes du Dr Paul Nogier

La découverte de l’Auriculothérapie:

A l’origine, le Dr Nogier recevait parfois en consultation des patients portant des points de cautérisations sur l’oreille. Ces malades prétendaient avoir été soulagés de leur sciatique grâce à ce traitement.

Intrigué, le Dr Nogier entreprit des recherches. Il s’aperçut que des points du pavillon correspondaient à certains organes ou systèmes. Après plus de quinze années d’expérimentation, il put dresser la cartographie de l’oreille. La forme de l’ensemble de ces points donne une image assez proche d’un fœtus inversé.

Le principe de l’Auriculothérapie est donc que toute localisation d’un point sur l’oreille correspond à un organe ou un système. Le mécanisme d’action est un mécanisme réflexe. En Auriculothérapie, un point pathologique est détecté par la réaction de douleur localisée à la pression (palpeur) ou en utilisant un détecteur électrique. Le traitement peut être réalisé par massage du point, par la pose d’une aiguille ou par la stimulation électrique ou laser.

La précision de cette représentation des points réflexes sur le pavillon auriculaire offre de nombreuses possibilités tant en diagnostic qu’en traitement.

La découverte de l’Auriculomédecine:

L’Auriculomédecine est le prolongement de l’Auriculothérapie. Au fur et à mesure de sa pratique, le Dr Paul Nogier s’est rendu compte que l’Auriculothérapie avait peu d’action sur certaines pathologies. Passionné d’Acupuncture, il prenait le pouls de ses patients tout en examinant leurs oreilles. Il mit en évidence que des variations du pouls lorsqu’il touchait différentes zones de l’oreille.

Poussant plus loin ses recherches sur le pouls, il testa de nombreuses formes de stimulations (aimants, couleurs, diverses substances…). Ses efforts montrèrent que l’organisme est sensible à 7 fréquences. Ces fréquences, aussi bien utilisées en diagnostic qu’en thérapeutique, sont des informations reçues ou émises par notre organisme. Elles sont appelées : Fréquences Nogier.

 

Le VAS ou pouls de Nogier

L’Auriculomédecine est une méthode réflexe basée sur les modifications du pouls de Nogier en réponse à une stimulation.

Appelé RAC (Réflexe Auriculo-Cardiaque ou Réaction Autonome Circulatoire), la dénomination du Pouls de Nogier s’est également alignée sur l’expression anglaise VAS (Vascular Autonomic Signal).

En pratique, le médecin va tester la sensibilité des capteurs de la peau du corps ou du pavillon de l’oreille d’un malade. D’une main, il tient un détecteur approprié, et de l’autre, il prend le pouls du malade.

La prise du pouls radial du malade est effectuée de manière experte, et nécessite une grande pratique pour être faite de façon rigoureuse. Le pouls est conventionnellement pris à l’aide du pouce, placé perpendiculairement à l’artère radiale contre l’apophyse styloïde.

Le phénomène du VAS est ressenti le plus souvent par le praticien comme une variation qualitative de la perception du pouls. Il se déclenche dans un délai de 1 à 3 cycles après le déclenchement d’une stimulation. Ce signal se fait sans altération du rythme cardiaque et peut s’étendre sur 8 à 15 cycles de révolution cardiaque.

L’enregistrement mécanique du signal vasculaire cliniquement perçu par la prise manuelle du pouls n’a pas encore été objectivé. La mise en évidence est délicate car elle relève du domaine de la tentative de reproduction instrumentale d’une perception fine au niveau sensoriel.

Ce que l’on sait, c’est que le pouls de Nogier fait intervenir le système neurovégétatif (orthosympathique et parasympathique). Lors de la modification du VAS, c’est le système nerveux autonome et inconscient qui agit contrairement à la réaction la plus commune en cas de stimulation où la réponse provient du système nerveux conscient. C’est le réflexe neurologique.

La formation

Il faut noter que la prise du pouls de Nogier nécessite un apprentissage, long et difficile. Le VAS exige du médecin une longue pratique. L'idéal serait d’avoir un appareil capable de mesurer le VAS de façon objective. Pour le moment, les divers enregistrements n’ont mis en évidence que les grosses perturbations. A ce jour, on ne sait pas reproduire électroniquement ce que réalisent les milliers de capteurs mis en œuvre à l’extrémité de notre pouce.

En attendant, les médecins continuent à se former à la pratique de l’Auriculothérapie et à la technique de la prise manuelle du pouls. Il existe à Lyon, berceau de l’Auriculothérapie, une association, le Groupement Lyonnais d’Etude Médicale (GLEM) que le Dr Nogier a présidé pendant de nombreuses années et où des cours sont dispensés par des médecins compétents dans différents domaines: homéopathie – médecine chinoise – Auriculothérapie - Auriculomédecine. www.glem.org

Des formations universitaires diplômantes (DIU à Paris, Nantes, Bordeaux,…) ou associatives permettent d’acquérir les bases et de se perfectionner. Sedatelec soutient activement de nombreuses initiatives qui participent au développement de ces techniques.

Des formations sont également accessibles dans différents pays : contactez-nous !
 

 

Les fréquences Nogier

Sept fréquences ont été mises au point expérimentalement par le Docteur P. Nogier vers les années 1970. Ces fréquences sont constamment utilisées en pratique médicale courante car elles sont reconnues de manière préférentielle par l'organisme. Elles entrent en résonance avec certains récepteurs biologiques et possèdent leur effet propre sur l'organisme. Les fréquences sont aussi bien utilisées en détection qu’en traitement.

FREQUENCES
U
A
B
C
D
E
F
G
Valeur (Hz)
1.14
2.28
4.56
9.125
18.25
36.5
73
146

La fréquence U est la fréquence universelle et les 7 fréquences fondamentales qui en découlent sont des multiples de 2.

Pour les appareils laser, les fréquences d’impulsion sont de valeurs plus importantes. Leur action est identique. On retrouve les mêmes fréquences mais sur une harmonique plus haute.

FREQUENCES
A
B
C
D
E
F
G
Valeur (Hz)
292
584
1168
2336
4672
73
146

Des variations par rapport aux fréquences de référence sont également utilisées. Elles varient de –30% à +30%.

Définition des fréquences par les Dr. Paul et Raphaël Nogier:
Extrait de « l’homme dans l’oreille », Maisonneuve, 1979, 255 p.

La fréquence « A » s’attache, dans le règne animal, aux structures non organisées, à tout ce qui est embryonnaire. C’est la fréquence de l’être vivant primitif ; elle est en sympathie avec la cellule à l’état brut, indifférenciée. Cette fréquence, la plus archaïque, est également la plus anarchique, si j’ose m’exprimer ainsi.

La fréquence « B », plus élaborée, est le propre du système viscéral nutritif ; elle fait écho à l’appareil digestif primaire.

La fréquence « C » signale les éléments moteurs de l’organisme. Elle est le reflet du mouvement, des membres, du système rénal, de l’appareil génital.

La fréquence « D » nous conduit à une organisation encore plus évoluée. Elle introduit en effet la notion de symétrie, en touchant électivement certains organes dits « impairs », dont la caractéristique est d’être uniques mais anatomiquement symétriques – ainsi par exemple le corps calleux ou la commissure blanche, deux formations cérébrales symétriques, situées entre l’hémisphère droit et l’hémisphère gauche […]

La fréquence « E » est celle de la moelle, du système nerveux central, qui perçoit et fait communiquer entre eux les ensembles fonctionnels plus ou moins étagés.

La fréquence « F » représente pour sa part les régions cérébrales sous-corticales. On retrouve ces formations dans le cerveau des animaux évolués, celui du chien par exemple.

La fréquence « G » entre en résonance avec les structures les plus élaborées de l’organisme, celles du cortex cérébral, partie du cerveau typiquement humaine, qui donne à l’homme la capacité de penser, de créer et d’imaginer.

Le tableau suivant résume les applications thérapeutiques principales des fréquences Nogier:

NOM
ACTION THERAPEUTIQUE
A
action au niveau tissulaire
plaies, tumeurs épithéliales, réactions épidermiques...
B
problèmes métaboliques et digestifs
fonctions trophiques, polarité parasympathique, influx intéroceptifs...
C
problèmes locomoteurs
fonction ergotropique, polarité orthosympathique....
D
troubles de la latéralité
E
douleur et conduction nerveuse
affections médullaires
F
cerveau et reconstruction osseuse
G
action sur le cortex cérébral
troubles corticaux, psychiques...

En associant des fréquences, il est possible d’obtenir une potentialisation des effets. Ces associations de fréquences sont particulièrement utilisées en thérapie locale:

TRAITEMENT
ANALGESIE

REGENERATION
TISSULAIRE

RELAXATION
MUSCULAIRE
Fréquences
E G
A B F
C D G


 

 

Les produits Sedatelec

Sedatelec dispose de toute une gamme d’instruments et d’appareils spécialement étudiés pour mettre en œuvre les techniques d’Acupuncture Auriculaire.

Pour réaliser un diagnostic, vous trouverez des palpeurs à pression, des filtres couleurs ainsi que des détecteurs de points d’Auriculothérapie.

Sedatelec fabrique également des stimulateurs de points électriques ou laser.

Les détecteurs et stimulateurs électriques Sedatelec présentent tous les fréquences de Nogier ou leurs variations. Les deux principes, accès direct aux fréquences fondamentales ou association de fréquences, sont utilisés dans nos détecteurs – stimulateurs électriques, lumineux ou lasers.

Vous pouvez donc choisir selon vos besoins l’appareil qui vous convient.

Plus d'information ?